dimanche 27 mars 2016

Des petits nœuds, des petits nœuds, encore des petits nœuds

Article DIY cette semaine sur le blog ! J'avais promis à une amie de lui faire un bracelet brésilien il y a quelques moi donc je me suis lancée le weekend dernier. J'adore l'accumulation des ces fils de couleurs sur le poignet quand il recommence à faire beau et je voulais vous montrer ma technique. J'assemble trois bracelets (composés de quatre couleurs différentes) et je les relie pour faire comme un unique bracelet. Le nombre d'étapes peut faire peur mais je voulais juste être le plus précise possible pour que vous compreniez bien le système (pas facile d'expliquer en photo).

Il est possible que vous ratiez plusieurs fois mais ne paniquez pas, les nœuds se défont assez facilement et on peut toujours rattraper sont erreur. On ne réussit jamais du premier coup n'est-ce pas ? Également vous prévenir que ces milliards de nœuds prennent du temps à faire alors ne perdez pas patience et n'hésitez pas à faire des pauses vous verrez ça vaut vraiment le coup.

J'ai utilisé des fils de broderie que vous trouverez en mercerie mais des fils de cotons ça marche aussi. Et la colle blanche dont je me sert est la colle Cléopâtre de notre enfance ! Allez à vous maintenant et n'oubliez pas de faire un vœu !
 1- Coupez 4 fils de couleurs différentes d'environ 1,50-2,00m selon le tour de votre poignet. Pliez les fils en leur milieu en deux et faites un nœud. Répartir les fil du plus foncé au plus clair comme sur la photo. Accrochez le bracelet au niveau du nez avec du scotch pour qu'il soit bien maintenu, ça vous facilitera la tâche.
2- Prenez le fil de gauche et passez le au dessus du fil juste à coté (ici on passe le fil noir au dessus du rouge).
3- Entourez ensuite le fil rouge en passant en dessous de celui-ci et en le faisant ressortir par la boucle formée. Plus simplement faites un nœud avec le fil noir autour du fil rouge.
4- Refaites un nœud autour du fil rouge puis passez au fil suivant. Faites deux nœuds autour du fil vert toujours avec le noir. Continuez la même chose avec le blanc.
 5- Maintenant répétez les mêmes opérations avec le fil noir de l'autre côté en pensant à faire la boucle del'autre côté (pensez à une symétrie entre les deux côtés).
6- Une fois que vous avez fait vos deux côtés, prenez le fil noir de droite et faites deux noeuds autour du fil noir de gauche. Les deux fils vont donc changer de place c'est tout à fait normal. Surtout n'hésitez pas à vous entrainez, c'est en répétant ces étapes qu'on y arrive et apres ça deviendra automatique.
7- Vous obtenez quelque chose comme ça.
8- Continuez jusqu'à avoir la longueur de votre tour de poignet.
 9- Faîtes deux tresses avec le fil restant.
10- On passe maintenant au deuxième bracelet. Prenez un fil d'environ 30-40 cm (la couleur n'a pas d'importance on ne le verra pas). Scotchez le. Prenez un fil de la couleur de votre choix d'environ 1,50m et accrochez le au premier fil en faisant un simple double-nœud.
11- Maintenant il ne vous reste plus qu'à faire exactement les mêmes noeuds que pour le bracelet précédent. Cela va créer des torsades.
12- Faîtes des nœuds jusqu'à ce que vous ayez la bonne longueur.
 13- Avec une colle blanche, collez les extrémités du bracelet pour le maintenir (ou avec un briquet mais je n'ai jamais essayé pour ma part).
14- Maintenant dernier bracelet ! Comme pour le deuxième, coupez un fil de 30-40cm et fixez le à la table mais cette fois-ci fixez le début et la fin du fil (en haut et en bas si vous préférez). Prenez un fil de la couleur de votre choix de 1,50-2,00m et pliez le en son milieu. Accrochez le au premier fil. Vous n'allez travaillez que avec le fil rouge, le blanc doit rester fixé à la table.
15- Passez le fil rouge de gauche sur le fil blanc.
16- Passez le fil rouge de droite sous le fil blanc et au dessus du fil rouge de gauche.
 17- Passez le fil rouge de gauche sous le fil rouge de droite.
18- Tirez les deux fil et répétez l'opération mais cette fois-ci en passant le fil rouge de DROITE au dessus du blanc et le fil rouge de GAUCHE en dessous du blanc. Vous l'aurez compris à chaque nœud on inverse l'ordre des fils.
19- Continuez le bracelet et une fois terminé collez les deux extrémités.
20- On obtient donc trois bracelet que l'on va maintenant relier ensemble. Bien entendu les trois peuvent être indépendant les uns des autres.
21- Accrochez les trois bracelets au poignet avec des doubles-nœuds.
22- Coupez les fils et collez chaque nœud.
23- Prenez un fil d'environ 1m et accrochez le au niveau du début des attaches.
24- Vous allez maintenant répétez les mêmes étapes que pour le deuxième bracelet en remplaçant le fil blanc par les trois bracelets. On passe donc le fil rouge au dessus.
 25- Puis en dessous et on le fais ressortir par la boucle créée.
26- Continuez jusqu'à recouvrir toutes les attaches et coupez le fil restant. Mettez de la colle sur tout le "couvre-attache".
27- Et voilà, votre bracelet brésilien est terminé. Cela prend environ 3-4 heures à faire mais faîtes le sur plusieurs jours, devant la télé ou peu importe. Ça vide l'esprit et c'est très sympa à faire. Celui-ci était mon troisième pour vous dire !
Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 20 mars 2016

Un jour il faut grandir

On va avoir 18 ans. On sera plus des enfants, ou du moins on pourra plus se donner cette excuse pour pardonner nos jeux de gamines. Avoir 18 ans ça doit nous changer mais en quoi? Est-ce que je suis adulte ? Est-ce que je dois me comporter comme tel ? On est amies depuis des lustres, on a tout vécu ensemble, on est ce groupe de filles à la mentalité de joueuse de playmobil. Faut-il changer ça pour devenir d'autres personnes ?

Je suis toujours très attachée à mes amies, à mon groupe. Je l'aime tellement parce que il me correspond et que quand je les voit, je vois un reflet de moi-même. L'année prochaine, nous nous verrons sûrement moins. Des épreuves nous éloignerons parfois, pour certaine ce sera un billet de train pour d'autre de nouvelles rencontres. Ce n'est pas tellement ce chiffre, 18 ans, qui nous fera changer mais tout ce qu'il a pour conséquences. Terminé le lycée, on entre dans un monde immense qu'on ne maîtrise pas.

Alors avoir 18 ans ne me donnera peut être pas plus de maturité, je resterai sûrement fidèle à moi-même (je le souhaite de tout mon coeur) mais je grandirai d'une façon ou d'une autre. Ce n'est pas qu'un chiffre, c'est un passage plus ou moins réussi vers un nouveau départ. Et je souhaite de tous mon coeur que vous serez avec moi sur la ligne de départ. 

Les amis sont précieux et rares à mes yeux et cette années vous allez (presques) tous fêter vos 18 ans alors je suis heureuse de passer ce cap avec vous et d'ouvrir la porte à de nouvelles aventures en esperant garder à jamais cette folie enfantine qu'on a tous en nous. 

Cet article est dédié à vous et en particulier à toi E., la première de nous toutes qui soufflera ses 18 bougies. Je te vois toujours comme la petite fille à protéger mais finalement c'est toi l'ainée. Je t'aime et j'ai hâte que tu inaugures ce festival de passage à la majorité!
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 14 mars 2016

En décalage

débardeur h&m
poncho pimkie
jean cache cache
baskets van's
collier six
Je suis revenue le samedi soir totalement décalée de Cuba et je voulais vraiment m'excuser pour l'absence d'article la semaine dernière. Je ne l'avais pas écrit d'avance en pensant que j'aurais le courage de le faire en revenant mais ... Comment dire ? À part dormir je n'étais capable de rien.

Mais pour me rattraper, j'ai pris pleins de photos à Cuba pour vous faire partager mon voyage de rêve dans les prochaines semaines. Je n'ai pas encore réfléchi à la façon dont j'allais le faire mais j'ai très hâte de vous montrer ces paysages paradisiaques et ces tenues qui respirent le soleil.

En attendant cette parenthèse magique dans la grisaille française de mars j'ai retrouvé ces photos prise au Jardin du Luxembourg que j'avais totalement oublié de vous montrer. Et ça correspond très bien à ce temps qu'on a à Paris en ce moment. Un jour à 2 degrés et le lendemain 12 on sait plus trop si on met les bonnets ou nos vestes en jean. Donc le poncho c'est tellement l'idéal. Si il fait froid on le met normalement. Un peu plus chaud ? Il suffit de le transformer en écharpe !

Voilà pour cette semaine et j'espère pouvoir vous présenter dès la semaine prochaine mes souvenirs de ces vacances de rêve. Je vous embrasse, passez une très bonne semaine.
Rendez-vous sur Hellocoton !